bataille

bataille [ bataj ] n. f.
• 1080; bas lat. battalia « escrime », de battuere « battre »
1Action de deux armées qui se livrent combat. combat, guerre; 1. action, opération. Bataille terrestre, navale, aérienne. La bataille de Stalingrad. Livrer bataille. Gagner, perdre une bataille. « La France a perdu une bataille, Mais la France n'a pas perdu la guerre » (de Gaulle).
♢ BATAILLE RANGÉE, qui oppose des troupes manœuvrant en rangs. — Fig., cour. Mêlée générale.
♢ CHAMP DE BATAILLE : terrain où se livre la bataille. ⇒ 1. champ (d'honneur).Par métaph. Lieu en désordre. fam. bazar, chantier.
♢ CHEVAL DE BATAILLE : anciennt cheval propre à être monté un jour de bataille. ⇒ 1. coursier, destrier. Loc. fig. Sujet favori, argument sur lequel on revient sans cesse ( dada, marotte); sujet, terrain propice dans une discussion, une lutte politique.
♢ PLAN DE BATAILLE : plan dressé en vue de la bataille. Fig. Ensemble de dispositions prévues pour le succès d'une entreprise. Dresser un plan de bataille. 3. plan.
♢ ORDRE DE BATAILLE : disposition des troupes pour la bataille. Se mettre en ordre pour la bataille; fig. se préparer à l'affrontement.
2Par ext. Échange de coups, lutte entre deux ou plusieurs antagonistes. bagarre, arg. baston, combat , lutte, mêlée, rixe. Bataille de rue. Se jeter dans la bataille.
3Fig. Lutte de qqn qui est aux prises avec les hommes ou les événements. Une bataille d'idées. Bataille électorale. « La vie [est] une bataille sans trêve et sans merci » (R. Rolland ).
4 ♦ EN BATAILLE. Mar. Mettre la vergue en bataille, dans le plan longitudinal du navire. — Stationnement en bataille, dans lequel la voiture est en position oblique par rapport au trottoir (cf. En épi). — Chapeau en bataille, mis de travers, n'importe comment. « Un vieil homme au feutre en bataille » (Maurois). Avoir les cheveux, la barbe en bataille, en désordre.
5Jeu de cartes très simple. Jouer à la bataille. Bataille navale : jeu de société où chacun des deux joueurs dispose des pièces figurant des navires de guerre sur du papier réglé et tente de couler la flotte adverse.

bataille nom féminin (bas latin batalia, du latin classique battualia, combat d'escrime) Combat livré entre deux armées ou deux flottes, dont l'issue influe sur la conduite d'une guerre. Lutte réelle ou simulée entre deux ou plusieurs personnes : Une bataille de boules de neige. Lutte entre des personnes, des groupes, ou combat qu'engage une personne contre des difficultés : Bataille électorale. Le plus simple des jeux de cartes, consistant à prendre une carte avec une carte plus forte. Beaux-arts Représentation d'une bataille, d'un combat. Histoire Au Moyen Âge, réunion d'hommes d'armes formée pour le combat. ● bataille (citations) nom féminin (bas latin batalia, du latin classique battualia, combat d'escrime) Charles de Gaulle Lille 1890-Colombey-les-Deux-Églises 1970 La France a perdu une bataille, mais la France n'a pas perdu la guerre. Proclamation Commentaire Cette phrase célèbre ne figure pas, comme on le dit toujours, dans l'Appel du 18 juin ; elle est l'attaque d'une proclamation rédigée sans doute le même jour, mais affichée seulement en juillet à Londres. comte Joseph de Maistre Chambéry 1753-Turin 1821 C'est l'imagination qui perd les batailles. Les Soirées de Saint-Pétersbourg André Maurois Elbeuf 1885-Neuilly 1967 Académie française, 1938 Dans toute bataille, dans toute affaire, il existe une occasion, parfois très fugitive, d'être vainqueur. Dialogues sur le commandement Grasset Arthur Wellesley, 1er duc de Wellington Dublin 1769-Walmer Castle, Kent, 1852 Une bataille de géants. A battle of giants. Commentaire Jugement attribué à Wellington, concernant Waterloo. Arthur Wellesley, 1er duc de Wellington Dublin 1769-Walmer Castle, Kent, 1852 Rien, sinon une bataille perdue, n'est aussi mélancolique qu'une bataille gagnée. Nothing, except a battle lost, can be half so melancholy as a battle won. Dépêche, 1815bataille (expressions) nom féminin (bas latin batalia, du latin classique battualia, combat d'escrime) Bataille navale, jeu dans lequel deux joueurs doivent repérer et couler la flotte adverse, dessinée en secret sur les cases d'un carré de papier quadrillé. Bataille rangée, celle ou s'opposent des forces massées sur plusieurs lignes ; rixe générale. Champ de bataille, terrain sur lequel s'affrontent deux armées, deux groupes ; lieu en désordre. Cheval de bataille, sujet favori, argument habituel. Cheveux, barbe en bataille, en désordre. En bataille, se disait de véhicules stationnés en épi. Plan de bataille, dispositions prises pour obtenir le résultat voulu. Corps de bataille, partie la plus importante et la mieux équipée d'une armée, chargée, dans une campagne, de la mission stratégique principale. ● bataille (synonymes) nom féminin (bas latin batalia, du latin classique battualia, combat d'escrime) Combat livré entre deux armées ou deux flottes, dont l'issue...
Synonymes :
- baroud (argot militaire)
- opération
Lutte réelle ou simulée entre deux ou plusieurs personnes
Synonymes :
- échauffourée
Lutte entre des personnes, des groupes, ou combat qu'engage une...
Synonymes :

Bataille
n. f.
d1./d Combat général entre deux armées, deux flottes, deux forces aériennes. Engager la bataille. La bataille de Marengo.
Troupes en bataille, déployées pour le combat.
Champ de bataille: lieu où se déroule un combat.
Cheval de bataille: anc. cheval propre à bien servir un jour de combat; fig., mod. idée favorite, sur laquelle quelqu'un revient sans cesse.
Ordre de bataille: liste et implantation des unités constituant une armée qui livre bataille.
|| Loc. En bataille: en désordre. Cheveux en bataille.
d2./d Combat violent. Bataille de chats.
Fig. Bataille d'idées. Bataille politique.
d3./d Jeu de cartes très simple qui se joue à deux.
————————
Bataille
(Georges) (1897 - 1962) écrivain français. Athée, il s'interrogea sur l'éros, la culpabilité, la mort: l'érotisme (1957), le Bleu du ciel (roman, 1957).
————————
Bataille
(Nicolas) (fin XIVe s.) tapissier français: Apocalypse (Angers), pour le duc d'Anjou.

⇒BATAILLE, subst. fém.
A.— MILIT. Action générale de deux armées qui se livrent combat :
1. ... mais un empire fondé sur les hasards des batailles ne suffisait pas à l'ambition de Bonaparte, ...
Mme DE STAËL, Considérations sur les princ. événements de la Révolution fr., t. 2, p. 56.
2. Pour moi, je me sentais décidément assez fort pour être sûr que, demain, la bataille et la victoire des autres seraient aussi la bataille et la victoire de la France.
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1956, p. 148.
SYNT. Bataille aérienne, navale, sous-marine, terrestre; engager, fuir, gagner, perdre la bataille; livrer bataille; bataille sanglante.
Champ de bataille. Terrain où a lieu la bataille.
P. métaph. :
3. ... et la nappe est si parfaitement blanche qu'on a peur du vin et de l'atroce champ de bataille après le repas des noces...
ARAGON, Le Roman inachevé, 1956, p. 12.
Cheval de bataille. Cheval entraîné de façon à être monté pendant une bataille :
4. Le duc de Bourgogne, monté sur son grand cheval de bataille qui portait quatre blessures faites par les piques ennemies, fit son entrée dans la ville.
MICHELET, Sur les chemins de l'Europe, 1874, p. 254.
Au fig. Sujet favori. Cette preuve est son cheval de bataille (Ac. 1932).
Plan de bataille. Plan établi en vue de la bataille à livrer. Au fig. Dispositions prises afin d'obtenir le résultat attendu.
Loc., vx. En bataille. En ligne :
5. Sur les trois heures, sept à huit cents gardes-du-corps se rangèrent en bataille devant la grille du château, pour recevoir les Parisiens.
MARAT, Les Pamphlets, Dénonciation contre Necker, 1790, p. 107.
P. anal. Chapeau en bataille. Chapeau dont les deux cornes sont placées parallèlement à la ligne des yeux :
6. ... le rire parcourait même les files de la garde nationale, majestueuse cependant sous d'immenses bicornes en bataille, ...
ADAM, L'Enfant d'Austerlitz, 1902, p. 152.
Expr. En bataille rangée. Se dit d'une armée disposée selon un plan de bataille.
Barbe, cheveux en bataille. En désordre.
B.— P. ext. Échange de coups, lutte entre deux ou plusieurs antagonistes :
7. ... le petit clerc suivait par la fenêtre une bataille de chiens...
ZOLA, La Terre, 1887, p. 35.
8. Il en est peut-être de la plupart des œuvres d'art plastique comme de ces compositions musicales destinées à célébrer les beautés des paysages d'Écosse ou de la baie de Naples et qui pourraient tout aussi bien exprimer une fête foraine ou une bataille de boules de neige.
LHOTE, Peint. d'abord, 1942, p. 174.
Spéc., JEUX. Jeu de cartes se jouant à deux, la carte la plus forte l'emportant sur la plus faible. Bataille navale. Jeu de société se jouant à deux.
P. métaph. ou au fig. :
9. Ces choses que je vous résume, elle me les dit alors dans leur ténébreuse étendue, avec leur cortège de faits désolants, de batailles conjugales perdues, d'essais infructueux.
BALZAC, Le Lys dans la vallée, 1836, p. 86.
10. Enfin, il allait se retrouver sur son chantier, en plein dans la bataille des intérêts, dans cette course au bonheur qui a été la marche même de l'humanité, ...
ZOLA, L'Argent, 1891, p. 82.
11. ...dans ces misérables querelles, le tome VII de l'Encyclopédie était paru et une des grandes batailles intellectuelles du siècle commençait.
GUÉHENNO, Jean-Jacques, Roman et vérité, 1950, p. 255.
SYNT. La bataille électorale; les grandes batailles sociales.
Prononc. :[]. Les dict. indiquent un l mouillé, jusqu'à LITTRÉ inclus (et avec l'exception de LAND. 1834). Enq. :/bataj/.
Étymol. ET HIST. — 1. Ca 1100 « action de deux armées qui se livrent combat » (Roland, éd. Bédier, 18 : Jo nen ai ost qui bataille li dunne, Ne n'ai tel gent ki la sue derumpet); id. « combat entre deux individus » (Ibid., 658 : Sel pois trover a port ne a passage, Liverrai lui une mortel bataille); ca 1176 fig. « échange entre plusieurs antagonistes » (CHR. DE TROYES, Cligès, éd. W. Foerster, 574 : Einçois m'orroiz dire, comant Amors les deus amanz travaille, Vers cui il a prise bataille); 2. ca 1176 id. « corps de troupes » (ID., Ibid., 1696 : De lor janz cinc batailles firent); 1606 « ordre d'une armée disposée pour combattre » en bataille (NICOT : Tenir l'armée en bataille est la tenir ordonnée par esquadrons et rengée ainsi que chacun doit combattre [...] le Roy a tenu son armée en bataille fort long temps).
Du b. lat. batalia (Ve-VIe s., Lex Burg. lib. const., 92, 2 dans TLL, s.v. battualia, 1788, 85); altération de battualia (dér. de battuere v. battre), « combat d'escrime » (IVe s., CHARISIUS, Gramm., I, 33, 25, ibid., 1788, 75).
STAT. — Fréq. abs. littér. :6 322. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 9 423, b) 8 573; XXe s. : a) 8 615, b) 9 070.
BBG. — Fr. (le) à la dérive. Déf. Lang. fr. 1971, n° 56, p. 33. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 317, 323. — GOUG. Mots t. 1 1962, p. 61. — GOUG. Mots t. 2 1966, p. 134. — POPE 1961 [1952], § 382, 774.

bataille [bataj] n. f.
ÉTYM. 1080, Chanson de Roland; du bas lat. battalia « combat d'escrime » (Ve), de battualia, de battuere « battre » (→ Battre), d'abord dans le contexte de l'escrime.
1 Action de deux armées qui se livrent combat. Combat, guerre; action, baroud (argot milit.), choc, lutte, mêlée, opération, rencontre. || Bataille terrestre, aérienne. || Bataille navale, sous-marine. || La bataille de la Marne. || La bataille de Trafalgar.Par ext. Ensemble d'actions militaires (désignées par le lieu où elles ont été menées). || La bataille d'Angleterre. || La bataille d'Alger.
1 Bataille et combat ont la même racine, battre. Bataille, en vertu de sa terminaison collective, signifie qu'une multitude de gens se battent; et par sa particule com, ensemble ou avec, combat marque simplement que deux ou plusieurs personnes se battent ensemble ou l'une contre l'autre. En sorte que la bataille est générale, et le combat particulier. La bataille a lieu entre deux armées; elle suppose un grand déploiement de troupes, et d'ordinaire elle est plus décisive.
Lafaye, Dict. des synonymes, Bataille.
Commencer, engager la bataille. Attaquer. — ☑ Loc. Livrer bataille : se battre (contre un ennemi).Conduire ses troupes à la bataille.Accepter, offrir, refuser, fuir la bataille. || La bataille éclate, fait rage. || Au fort de la bataille. || Furieuse, sanglante bataille. || Bataille décisive. || Bataille indécise. || Le sort des batailles. || Mars, le dieu des batailles. || Gagner, perdre (cit. 38) une bataille. || Le succès, le gain; l'échec, la perte d'une bataille. Victoire; défaite, déroute. || Perte (cit. 18) d'une bataille. || Bataille perdue. || La bataille était perdue d'avance. || La retraite après la bataille. || Monument commémoratif d'une bataille.
2 Assez de funestes batailles,
Et de carnages inhumains.
Malherbe, III, 2.
3 Et ne devoir qu'à soi le gain d'une bataille.
Corneille, le Cid, I, 3.
4 Ce sang qui tant de fois vous gagna des batailles (…)
Corneille, le Cid, II, 8.
5 Mais il fallait livrer bataille (…)
La Fontaine, Fables, I, 5.
6 Les faits de guerre ne sont pas trop amusants et je dis hardiment qu'il n'y a rien de si ennuyeux qu'un récit de batailles inutiles qui n'ont servi qu'à répandre vainement le sang humain.
Voltaire, Lettre à Mme du Deffand, 22 févr. 1769.
7 La bataille recommença pour la troisième fois avec plus de furie et d'acharnement (…)
Voltaire, Charles XII, IV.
8 Ce fut le 17 juillet 1709 que se donna cette bataille décisive de Pultawa (…)
Voltaire, Charles XII, IV.
9 Le nom de bataille perdue impose aux vaincus et les décourage (…)
Voltaire, le Siècle de Louis XIV, 21.
10 Il (Napoléon) engagea de front une bataille qu'il avait conçue dans un ordre oblique.
Ph.-P. Ségur, Hist. de Napoléon, VII, 9.
11 On vit alors toute la justesse du mot du Maréchal de Saxe : « Une bataille perdue, c'est une bataille qu'on croit perdue ».
Michelet, Hist. de la révolution franç., t. II, p. 764.
12 Souvent, le grondement de la bataille s'enflait jusqu'à devenir intolérable. Les explosions se rapprochaient, auxquelles l'écho du bois répondait par de longs hurlements désolés.
G. Duhamel, la Pesée des âmes, VI.
12.1 Je te disais alors qu'on reverrait, même dans les conditions les plus différentes, les batailles typiques, par exemple le grand essai d'enveloppement par l'aile, la Bataille d'Ulm.
Proust, le Temps retrouvé, Pl., t. III, p. 705.
12.2 Je ne parle pas d'une trahison causant la perte d'une bataille navale, légère, irréelle, suspendue aux ailes des voiles d'une goélette mais de la perte d'un combat de monstres d'acier où résidait l'orgueil d'un peuple non plus enfantin mais sévère, aidé, soutenu par les mathématiques savantes des techniciens.
Jean Genet, Journal du voleur, p. 76-77.
Champ de bataille : terrain où se livre la bataille. aussi Champ. || Se battre sur le champ de bataille (→ Adversaire, cit. 7). || Rester maître du champ de bataille. || Abandonner le champ de bataille. || Un champ de bataille jonché de morts. Charnier.
13 Le champ de bataille était jonché de près de trente mille morts ou mourants (…)
Voltaire, le Siècle de Louis XIV, 21.
14 (…) sur le champ de bataille, l'honneur et le péril nivellent les rangs.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, IV, 5.
Emplacement d'un ancien champ de bataille.
14.1 Pour que la visite du champ de bataille (de Waterloo) soit réellement éducative il faut nécessairement que le touriste possède une bonne connaissance des faits.
Joseph Delmelle, la Belgique des champs de bataille, p. 85.
Var. (Vx ou régional). || Terre de bataille. || « La Belgique est une des principales “terres de bataille” de la vieille Europe » (J. Delmelle, la Belgique des champs de bataille).
Par métaphore. Lieu en désordre. Bazar. || Cette chambre est un véritable champ de bataille. || Quel champ de bataille !
Cheval de bataille. a Anciennt. Cheval propre à être monté un jour de bataille. 1. Coursier, destrier.
b Fig., mod. Sujet favori, argument sur lequel on revient sans cesse. Dada, hobby (anglic.), marotte.Sujet, terrain propice et habituel dans une discussion, une lutte politique, etc. || Le chômage et la hausse des prix sont les chevaux de bataille des partis politiques.
15 (…) l'opposition, jusque-là en minorité, croyait avoir trouvé, dans ce Concordat inquiétant, le grand cheval de bataille qui lui permettrait de charger contre le gouvernement.
Louis Madelin, le Consulat, IX.
Plan de bataille : plan dressé en vue de la bataille. Stratégie.Fig. Ensemble de dispositions prévues pour le succès d'une entreprise. || Dresser un plan de bataille.
Ordre de bataille : disposition des armées pour la bataille. || Ranger des troupes en ordre de bataille (→ ci-dessous, 4., bataille rangée).Fig. || Se mettre en ordre de bataille : se préparer à l'affrontement.
Arts. Tableau, gravure représentant une bataille. || Un peintre de batailles. || Les batailles de Le Brun.
2 Par ext. Échange de coups, lutte entre deux ou plusieurs antagonistes. Bagarre, baston, batterie, bigornage (fam.), bigorne (fam.), castagne (argot), combat, échauffourée, lutte, mêlée, querelle, rixe. || Une bataille entre mauvais garçons, entre loubards. || S'interposer dans une bataille. || Une bataille de femmes qui se prennent aux cheveux (cf. Se crêper le chignon). || Leurs scènes de ménage dégénèrent en vraies batailles. || Une bataille de chiens.
Lutte simulée, échange de projectiles inoffensifs entre deux ou plusieurs personnes. || Bataille de fleurs au soir d'un corso fleuri dans le Midi. || Bataille de confettis dans les rues de Nice. || Bataille de boules de neige.
3 (Qualifié par un adj. ou un compl. en de). Lutte, opposition violente (de personnes, d'idées). || Une bataille d'idées. || Bataille électorale. Campagne. || La bataille d'Hernani : la première représentation, fort tumultueuse, du Hernani de V. Hugo, au cours de laquelle s'affrontèrent dans le public les partisans du nouveau drame romantique et les tenants de la conception classique du théâtre. || La bataille de la vie. — ☑ Loc. Livrer bataille aux erreurs. Combat, lutte.
16 Je sentais en tout cas que je livrai la grande bataille où je devais vaincre ou succomber.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XII, p. 190.
17 Il (Christophe) vit que la vie était une bataille sans trêve et sans merci, où qui veut être un homme digne du nom d'homme doit lutter constamment contre des armées d'ennemis invisibles : les forces meurtrières de la nature, les désirs troubles, les obscures pensées, qui poussent traîtreusement à s'avilir et à s'anéantir.
R. Rolland, Jean-Christophe, t. II, p. 207.
18 (…) je ne crains pas la bataille. J'ai passé une bonne partie de mon existence à donner des coups et à en recevoir.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, VIII, 14.
4 a En bataille, en bataille rangée, se disait de l'ordre d'une armée que l'on disposait en ligne pour la bataille. || Ranger, mettre une armée (cit. 16.1; par métaphore) en bataille; se former en bataille (par oppos. à se former en carré, en colonne).
19 Quand trente mille hommes combattent en bataille rangée contre des troupes égales en nombre (…)
Voltaire, Candide, 4.
20 Les Romains se formaient en bataille aux éclats de la trompette, de la corne et du lituus (…)
Chateaubriand, les Martyrs, VI.
Bataille rangée : bataille qui oppose des troupes manœuvrant en rangs.Fig. || Bataille rangée : bataille, mêlée générale (qui évoque l'affrontement de deux armées). || La séance dégénéra en une bataille rangée entre la majorité et l'opposition.
b En bataille.Fig., mar. || Mettre la vergue en bataille, dans le plan longitudinal du navire.
Stationnement en bataille, dans lequel les véhicules, parallèles entre eux, sont garés perpendiculairement au trottoir (→ En épi).
(1858, in D. D. L.). Fig. Porter, mettre son chapeau en bataille (vx), parallèlement à la ligne des yeux, droit et enfoncé; (mod.) de travers, n'importe comment, par négligence ou dans l'intention de choquer, d'amuser.
21 Sur le front, les soldats voyaient apparaître un vieil homme au feutre en bataille, qui brandissait un gourdin et poussait brutalement les généraux vers la victoire. C'était Georges Clemenceau.
A. Maurois, Terre promise, XXVII, p. 184.
Avoir les cheveux, la barbe en bataille, en désordre.
5 a Jeu de cartes aux règles très simples (les cartes sont tirées alternativement et la plus forte l'emporte) et qui se joue le plus souvent à deux. || Jouer à la bataille. || Les enfants font une petite bataille.
b Bataille navale : jeu de société entre deux partenaires, où chacun dispose des pièces figurant des navires de guerre sur un espace réglé et tente de détruire les pièces de l'adversaire.
DÉR. Bataillard, batailler, batailleur. — V. Bataillon.
HOM. Batail.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataille de Mu'ta — Informations générales Date Août/Septembre 629, le 8 de Jumada al Awwal Lieu Mu ta, à l est du Jourdain et d al Karak Issue Défaite des musulmans mais peu de pertes et retraite stratégique Belligérants …   Wikipédia en Français

  • bataille — Bataille, f. C est tantost la meslée et combat de deux armées rengées soit à jour assigné ou à jour forcé. Et est different de rencontre et d escarmouche qui ne sont de deux armées entieres, et ordonnées, les Latins disent praelium et pugna,… …   Thresor de la langue françoyse

  • bataille — BATAILLE. s. f. Combat général de deux armées. Bataille rangée. Sanglante, furieuse bataille. Bataille navale. Le gain, la perte d une bataille. Jour de bataille. Champ de bataille. Ordre de bataille. Combattre en bataille rangée. Ranger en… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • BATAILLE (G.) — Longtemps tenu pour un écrivain maudit, Georges Bataille reste encore relativement méconnu. Ses histoires noires et déchirantes, d’un érotisme sale, n’en sont pas seules responsables. «Je fais peur», disait il pour expliquer cette difficulté à se …   Encyclopédie Universelle

  • bataille — Bataille. s. f. Combat general de deux armées. Bataille rangée. sanglante, furieuse bataille. bataille navale. le gain, la perte d une bataille. jour de bataille. champ de bataille. ordre de bataille. cheval de bataille. Mareschal de bataille.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Bataille de la RC 4 — Situation géographique Informations générales Date Du 1er au 13 octobre 1950 Lieu Dong Khê (Nord Viêt Nam) Issue …   Wikipédia en Français

  • BATAILLE (H.) — BATAILLE HENRY (1872 1922) Poète et dramaturge, né à Nîmes, fils de Léopold Bataille, un austère magistrat du Second Empire, Henry Bataille vient faire ses études à Paris. Il croit d’abord se sentir une vocation de peintre et fréquente l’académie …   Encyclopédie Universelle

  • Bataille — ist das französische Wort für Battaglia (dt. Musikalisches Schlachtengemälde) Bataille ist der Familienname mehrerer Personen: Annie Bataille (* 1952), französische Fußballspielerin Eugène Bataille (Sapeck) (1854–1891; Pseudonym Arthur Sapeck),… …   Deutsch Wikipedia

  • BATAILLE (N.) — BATAILLE NICOLAS (actif depuis 1373 1400) Le rôle de Nicolas Bataille dans l’histoire de la tapisserie du dernier tiers du XIVe siècle n’a pas été entièrement élucidé. Il apparaît de 1387 à 1400 comme fournisseur de la maison de France, à… …   Encyclopédie Universelle

  • Bataille — (fr., spr. Batallj), Schlacht, Treffen …   Pierer's Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.